La VMC double flux a-t-elle un double effet chez l’asthmatique ?

mardi 27 octobre 2009 par Dr Geneviève DEMONET6556 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Acariens > La VMC double flux a-t-elle un double effet chez l’asthmatique (...)

La VMC double flux a-t-elle un double effet chez l’asthmatique ?

La VMC double flux a-t-elle un double effet chez l’asthmatique ?

mardi 27 octobre 2009, par Dr Geneviève DEMONET

La lutte contre les acariens de poussière de maison se poursuit inlassablement… Une nouvelle arme a été testée en Ecosse au domicile d’asthmatiques allergiques aux acariens : la VMC avec récupération de chaleur… Utile or not utile, that is the question…

Effet de l’amélioration de la ventilation de la maison sur le contrôle de l’asthme et les taux d’allergènes d’acariens de poussière : Mette Sørensen 1 , Leila Allermann 2 , Ulla Vogel 2,3 , Paal Skytt Andersen 4 , Cathrine Jespersgaard 4 , Steffen Loft 5 and Ole Raaschou-Nielsen 1

1 Institute of Cancer Epidemiology, Danish Cancer Society, Strandboulevarden, Copenhagen, Denmark , 2 National Research Centre for the Working Environment, Lersø Parkallé, Copenhagen, Denmark , 3 Institute of Science, Systems and Models, University of Roskilde and National Food Institute, Technical University of Denmark, Morkhoj Bygade, Soborg, Denmark , 4 Statens Serum Institute, Department of Clinical Biochemistry, Copenhagen, Denmark , 5 Institute of Public Health, University of Copenhagen, Øster Farimagsgade, Copenhagen K, Denmark

dans Pediatric Allergy and Immunology
Volume 20 Issue 7, Pages 614 - 623

- Contexte :

  • L’environnement chaud et humide des maisons modernes favorise la population d’acariens de poussière mais on n’a pas établi l’effet d’une amélioration de la ventilation de la maison sur le contrôle de l’asthme.
  • Nous avons évalué l’hypothèse qu’un système de ventilation mécanique contrôlé avec récupération de chaleur (VMCRC), en plus des mesures d’éviction des allergènes, peut améliorer le contrôle de l’asthme en diminuant les taux de re-colonisation.

- Méthodes :

  • Nous avons mené un essai contrôlé en double aveugle contre placebo en groupe parallèle sur l’installation d’une VMCRC activée dans la moitié des maisons de 120 adultes asthmatiques allergiques à Dermatophagoides pteronyssinus.
  • Tous les domiciles ont bénéficié au départ d’un nettoyage des moquettes à la vapeur, d’une nouvelle literie et de housses de matelas.
  • Le résultat primaire était le pic du débit expiratoire (PEF) matinal à 12 mois.

- Résultats :

  • A 12 mois, le critère d’évaluation primaire, la variation du PEF moyen matinal, comparée à la valeur de base, n’a pas différé entre le groupe VMCRV et le groupe contrôle (différence moyenne 13.5 l/min, IC 95% : −2.6 à 29.8, P = 0.10).
  • Cependant, un critère d’évaluation secondaire, le PEF vespéral moyen, était amélioré de façon significative dans le groupe VMCRC (différence moyenne 24.5 l/min, IC 95% : 8.9–40.1, P = 0.002).
  • L’humidité intérieure moyenne relative était réduite dans les maisons avec VMCRC, mais on n’a observé aucune différence entre les groupes dans les taux de Der p 1 comparativement aux taux de départ.

- Conclusions :

  • L’addition d’une VMCRC aux stratégies d’éradication des acariens de poussière de maison n’a pas apporté de réduction du taux d’allergènes mais a amélioré le PEF vespéral.

Un travail a été mené en double aveugle à Glasgow sur l’utilité de la VMC avec récupération de chaleur chez l’asthmatique allergique aux acariens.

Les 120 patients étudiés avaient un tel système à leur domicile mais il n’était activé que chez la moitié d’entre eux…

Des mesures d’éviction avaient été prises avant le début de l’étude chez tous les patients.

A 1 an, aucune amélioration du peak-flow matinal n’a été mise en évidence chez les patients ayant une VMC activée. Ils avaient, par contre, une amélioration du peak-flow vespéral.

Les taux d’allergènes d’acariens (Der p 1) étaient semblables dans les 2 groupes mais le taux d’humidité relative était réduit dans le groupe VMC activée.

Au total, ce nouveau système de ventilation n’a pas d’efficacité sur la prolifération des acariens de poussière de maison.

En dehors des mesures du peak-flow, on ne sait rien à la lecture de ce résumé sur les symptômes cliniques présentés par les patients ni sur l’impression de « confort » apporté par ce système.

La VMC double flux a actuellement le vent en poupe dans un but évident d’économie d’énergie. L’air frais est aspiré de l’extérieur de manière mécanique et filtré. Cet air est préchauffé dans l’échangeur de chaleur et ensuite pulsé dans les pièces de séjour et chambres à coucher. L’air vicié, provenant des pièces d’eau (cuisine, WC, salle de bain) est aspiré mécaniquement, filtré et évacué vers l’extérieur en passant à travers l’échangeur de chaleur.

Pas de double effet cependant sur les acariens qui s’en accommodent très bien semble-t-il…