Rhume banal : il faut faire simple !

lundi 23 novembre 2015 par Dr Alain Thillay1102 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > Rhume banal : il faut faire simple !

Rhume banal : il faut faire simple !

Rhume banal : il faut faire simple !

lundi 23 novembre 2015, par Dr Alain Thillay

Traitement de la rhinite aiguë avec un spray nasal contenant de la tramazoline et des huiles essentielles : une étude observationnelle, multicentrique, non contrôlée. : Gábor Katona1, Mónika Sultész1, Zsolt Farkas1, Andrea Gyimesi2, Andor Hirschberg2, János Huszka3, Ferenc Radvánszky3, Ákos Simon3, Gabriella Fülöp3, Júlia Láng3, Mária Ablonczy4, Günther Nirnberger5 and Claudia Holm6*

1 ENT Department, Heim Pál Children’s Hospital, Üllői U.86., Budapest, 1089, Hungary

2 ENT Department, St. John’s Hospital, Budapest, Hungary

3 ENT Department, Péterfy Str. Hospital, Budapest, Hungary

4 ENT Department, Second Dept of Pediatrics, Semmelweis University, Budapest, Hungary

5 Bioconsult GmbH, Fritz Konir-Gasse 19, Breitenfurt, 2384, Austria

6 Boehringer Ingelheim RCV GmbH & Co. KG, Dr. Boehringer-Gasse 5-11, Vienna, 1121, Austria

dans Clinical and Translational Allergy 2015, 5:38

- Contexte :

  • Dans cette étude observationnelle, les données ont été recueillies sur l’efficacité et la tolérance/sécurité d’un spray nasal contenant de la tramazoline et des huiles essentielles (nom commercial Rhinospray ® Plus) utilisé pour le traitement symptomatique de la rhinite aiguë due au rhume banal.

- Méthodes :

  • L’essai a été réalisé chez 300 enfants, adolescents et adultes, qui devaient être traités avec Rhinospray ® Plus jusqu’à 4 fois par jour pour un maximum de 10 jours.
  • Les critères d’évaluation principaux étaient le changement par rapport à l’état basal lors de la visite finale, de la moyenne de trois scores de symptômes individuels (nez bouché, éternuements et le nez qui coule) et de l’amélioration moyenne de deux paramètres de qualité de vie (capacité à effectuer les activités normales de la journée et de la qualité du sommeil).

- Résultats :

  • Un total de 108 enfants (6 à 12 ans), 30 adolescents et 162 adultes (>18 ans) ont été traités avec Rhinospray ® Plus.
  • Aucun patient n’a interrompu prématurément le traitement.
  • Il y avait une réduction moyenne de 2,0 ± 0,6 (écart-type) dans les scores des symptômes nasaux de référence à la visite finale ; 297 des 300 patients (99,0%) ont rapporté une amélioration.
  • La valeur moyenne de l’amélioration des paramètres de qualité de vie était de 1,3 ± 0,5.
  • L’amélioration des activités diurne a été rapportée par les 300 patients (100,0%) et la qualité du sommeil par 292 patients (97,4%).
  • L’efficacité et tolérance ont été classées comme « très bonne » ou « bonne » par 95,4% et 97,4% des patients, respectivement ; les enquêteurs évaluant l’efficacité et la tolérance comme « très bonne » ou « bonne » pour 97,4% et 100,0% des patients, respectivement.
  • Aucun effet indésirable n’a été signalé.

- Conclusions :

  • Ces patients vivant en collectivité ont rapporté un soulagement des symptômes de la rhinite aiguë et une amélioration de la qualité de la vie à la suite d’un traitement par Rhinospray ® Plus.
  • Le traitement a été bien toléré.

Cette étude observationnelle ne donnera pas la migraine au lecteur, point de TH17, point de TLR4, point d’immunité innée, il s’agissait de montrer l’innocuité d’un traitement nasal contenant tramazoline (vasoconstricteur) et huiles essentielles –on n’y coupe pas c’est la mode-. Etude d’origine hongroise sous la houlette du Laboratoire Boehringer Ingelhein fabricant du dit produit. On voit tout de suite le niveau d’intérêt de ce genre de travail qui servira d’arguments de vente et c’est tout.

Un petit détail qui a attiré mon attention, il me semblait que l’utilisation de tramazoline n’était autorisée qu’à partir de 16 ans, ici les enfants recrutés l’étaient à partir de 6 ans !

Ne pas oublier les contre-indications de cette tramazoline, vasoconstricteur, que sont allergie à l’un des constituants du produit, glaucome à angle fermé, rhinite sèche, les trois premiers mois de grossesse, allaitement, association avec certains autres médicaments.

En conclusion, en cas de rhume banal, le sérum physiologique fera l’affaire.