Air filtré = air pur , à prouver !

lundi 18 novembre 2002 par Dr Isabelle Bossé2421 visites

Accueil du site > Sciences > Environnement > Air filtré = air pur , à prouver !

Air filtré = air pur , à prouver !

Air filtré = air pur , à prouver !

lundi 18 novembre 2002, par Dr Isabelle Bossé

Les auteurs ont fait une revue exhaustive de la littérature sur l’intérêt des systèmes de filtration de l’air chez les patients asthmatiques. Qu’en est-il des symptômes, de la consommation médicamenteuse et de la qualité de vie ?

Effet des systèmes de filtration de l’air sur l’asthme. : Ellen McDonald, RN ; Deborah Cook, MD, FCCP ; Toni Newman, BA ; Lauren Griffith, MS Biostatistics ; Gerard Cox, MD and Gordon Guyatt, MD, FCCP From the Departments of Clinical Epidemiology and Biostatistics (Ms. McDonald, Ms. Newman, Ms. Griffith, and Drs. Cook and Guyatt) and Medicine (Dr. Cox), McMaster University, Hamilton, ON, Canada. dans Chest. 2002 ;122:1535-1542

- Objectifs de l’étude : examiner de façon systématique les résultats des études randomisées sur les effets des systèmes de filtration de l’air dans les habitations sur les patients asthmatiques.

- Source des données : les auteurs ont recherché les études publiées et non publiées sur le MEDLINE, le « Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature » et le « Cochrane collaboration » ; ils ont répertorié toutes les références des articles à ce sujet, et contacté des experts dans ce domaine et les fabricants de filtres à air.

- Résultats de l’étude :
* 5 sur 10 études incluent uniquement des adultes. Une étude inclut des enfants uniquement. Dans chaque étude l’échantillonnage compte entre 9 et 45 participants, pour un total de 216 patients.
* Deux études rapportent une diminution significative de la réponse bronchique associée à l’utilisation de filtres à air.
* Les filtres à air sont associés à des scores symptomatiques totaux plus bas de façon significative, et un score de troubles du sommeil plus faible ; de plus, l’hétérogénéité des résultats affaiblit les conclusions de ces essais.
* Les systèmes de filtration d’air ne sont associés avec aucune différence dans l’utilisation médicamenteuse , ni avec les valeurs du débit de pointe matinal.
* Aucune de ces études n’emploie des échelles de valeur validées pour la mesure des scores cliniques ou de la qualité de vie .

- Conclusions : parmi les patients allergiques asthmatiques, l’utilisation de filtres à air est associée à moins de symptômes. Mais des études cliniques randomisées rigoureuses sont nécessaires pour définir plus précisément l’influence de la filtration de l’air sur la qualité de vie et le contrôle de l’asthme.


On ne peut donc pas conclure à l’efficacité des filtres à air chez les asthmatiques, de plus seuls 216 patients ont fait l’objet de ces études, ce qui paraît trop faible, et la méthodologie est certainement à revoir pour en tirer des conclusions.

En attendant allez respirer à la montagne .