En images
Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!

Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!


Les tests IgE aux protéines du blanc d’œuf natives et dénaturées permettent de distinguer les enfants allergiques à l’œuf de ceux qui sont tolérants. : Benhamou Senouf AH, Borres MP, Eigenmann PA. Native and denatured egg white protein IgE tests (...)

lire la suite

Rubrique diagnostic

Diagnostiquer une allergie, c’est d’abord diagnostiquer une maladie : rhinite, asthme, eczéma, conjonctivite, oedème, choc, anaphylaxie, urticaire, gastro-entérite à éosinophiles…
Puis il faut en explorer les causes dont l’allergie par des tests cutanés, des patch-tests (tests épicutanés), des explorations fonctionnelles respiratoires (pléthysmographie), des dosages d’IgE spécifiques, des tests de provocation, des examens radiologiques (scanner) etc.

Derniers articles diagnostic

0 | ... | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | 84 | ... | 252
article du 22 06 2010 par Dr Hervé Couteaux

7 000 000 € !!! C’est le prix approximatif de 23000 tests « biopuce » en France…

Cette étude Italienne gigantesque (plus de 20000 patients !) menée sous la houlette d’Adriano Mari, le père fondateur du site Allergome, a étudié l’IgE-réactivité de patients non sélectionnés venant consulter en allergologie. L’abstract fait état des principaux résultats de cette étude : 71% des patients présentent une IgE-réactivité décelée par ISACCup a 1 (42,7%), Der f 2 (38,7%), et Phl p 1 (37,9%)Pru p (...)
lire la suite 367 lectures

article du 4 06 2010 par Dr Stéphane Guez

Œsophagite de l’enfant : non ce n’est pas du à la prise de biberon alcoolisée mais aux éosinophiles !!

Dans ce travail clinique, les auteurs démontrent que l’œsophagite à éosinophiles est responsable d’une fibrose sous épithéliale qui est sensible au traitement associant fluticasone et éviction allergénique alimentaire. Il y alors réversibilité de cette fibrose responsable des manifestations cliniques. Le traitement par fluticasone a été administré par voie orale à l’aide de spray mais avec déglutition (...)
lire la suite 646 lectures

article du 25 05 2010 par Dr Alain Thillay

Biopuce à pollens. L’avenir ?!

Cette étude émane d’une équipe de chercheurs du département de génétique humaine de l’Université de Chicago. Nous pouvons être sûrs qu’ils sont parfaitement aguerris au maniement des biopuces de toutes sortes. Ils revendiquent d’emblé que l’intérêt de leur méthode réside dans un coût moindre comparativement aux tests cutanés et au dosage des IgE spécifiques. Ces auteurs ne devraient pas oublier que le (...)
lire la suite 983 lectures

article du 10 05 2010 par Dr Hervé Couteaux

Avec la LTP de Morus nigra, on va droit dans la mûre !

Les auteurs ont isolé et caractérisé une NS-LTP de type 1 du fruit du mûrier noir, Morus nigra. Cette LTP croise avec d’autres LTP d’origine végétale, ce qui peut expliquer que le test d’IgE-réactivité puisse être positif chez des sujets non consommateurs de mûres. Non disponible, le test d’IgE-réactivité pour Mor n 3 pourra être « remplacé » par rPru p 3, les auteurs ayant vérifié le caractère croisant de (...)
lire la suite 610 lectures

article du 5 04 2010 par Dr Stéphane Guez

Une goutte de sang pour lire l’avenir de l’allergique au lait ?

Les auteurs ont étudié la sensibilisation IgE et IgG4 à différents épitopes du lait de vache par rapport à différentes situations cliniques d’allergie au lait. Une plus grande diversité de sensibilisation avec une plus forte affinité des IgE et IgG s’associent à une situation clinique d’allergie vraie avec sévérité plus grande du TPO. Les données récentes de l’allergologie moléculaire ont permis de (...)
lire la suite 556 lectures

article du 17 02 2010 par Dr Hervé Couteaux

Molécules et maux de mots.

Cette étude viennoise nous rappelle, après l’avoir vérifié, que : rBet v 1 est bien le marqueur d’une IgE-réactivité pour le pollen de plantes taxonomiquement proches (Fagales) et pour certains aliments végétaux (dans le cadre de syndromes pollens-aliments)Les réactivités à rPhl p 1, rPhl p 2 et rPhl p 5 était corrélée à une réactivité cutanée pour les pollens de Graminées.Les patients réactifs à rPhl p 7, (...)
lire la suite 5241 lectures

0 | ... | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | 84 | ... | 252