Vaches : l’allergie aux poils !!

jeudi 1er octobre 2015 par Dr Alain Thillay1182 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Animaux > Vaches : l’allergie aux poils !!

Vaches : l’allergie aux poils !!

Vaches : l’allergie aux poils !!

jeudi 1er octobre 2015, par Dr Alain Thillay

Taux d’allergènes des phanères des différentes races bovines. : Zahradnik E. · Sander I. · Brüning T. · Raulf M. 

dans Int Arch Allergy Immunol 2015 ;167:9-15
(DOI:10.1159/000431227)

- Contexte :

  • Les bovins sont des sources d’allergènes respiratoires bien connues du milieu agricole.
  • Les différences de niveau de Bos d 2 (allergène majeur bovin) au niveau des phanères du bétail ont déjà été suggérées mais pas complètement caractérisées.

- Objectif :

  • Par conséquent, l’objectif de la présente étude était de déterminer si les phanères de races bovines communes diffèrent en teneur de protéines et d’allergènes.

- Méthodes :

  • Au total, 80 échantillons de phanères de 16 races bovines différentes ont été analysés.
  • La concentration en protéine a été déterminée en utilisant le dosage de Bradford.
  • La teneur en allergènes a été mesurée à l’aide d’un test ELISA en sandwich basé sur des anticorps polyclonaux à l’encontre des protéines de l’extrait de phanères bovins et d’un immunodosage commercial basé sur des anticorps monoclonaux à l’encontre de Bos d 2.
  • Les résultats sont donnés en microgrammes par gramme de phanères.
  • L’analyse statistique a été réalisée en utilisant le test de Kruskal-Wallis et le rang de corrélation de Spearman.

- Résultats :

  • Une grande variabilité des 3 paramètres testés a été observée entre les échantillons individuels.
  • La teneur en protéines diffère d’environ 35 fois (de 0,3 à 12 mg/g), la teneur en allergènes diffère d’environ 500 fois (37-18,553 µg/g) et la teneur en Bos d 2 diffère d’environ 1200 fois (5-6,323 µg/g).
  • Les valeurs des protéines, des allergènes et de Bos d 2 étaient corrélées fortement et de façon significative l’un avec l’autre.
  • La médiane du rapport Bos d 2/allergènes bovins était de 0,28.
  • Aucune différence significative n’a été trouvée entre les races les plus courantes en Allemagne (Simmental, Holstein et Brune) et un groupe de races rares ou entre femelles et mâles.

- Conclusions :

  • Les résultats confirment une forte variabilité des niveaux d’allergènes entre les animaux mais aussi indiquent que la production d’allergènes est liée ni à la race ni au sexe.

Cette étude provient du service de médecine du travail de la ville allemande de Bochum. L’essentiel des allergies au bétail est associé à une activité professionnelle comme l’élevage, l’insémination artificielle, la pratique vétérinaire. En Allemagne, des études pratiquées entre 1990 et 2002 suggèrent qu’environ 9% de toutes les allergies respiratoires professionnelles chez les fermiers sont en rapport avec l’allergie au bétail.

Les allergènes se situent au niveau des phanères.

Tout l’intérêt de cette étude s’implique surtout dans l’exercice de la médecine du travail en milieu agricole.

Le but était de savoir s’il pouvait y avoir une différence d’émission d’allergènes par les bovins en fonction de la race et du sexe.

On voit tout la pertinence de cette démarche, si, en effet telle ou telle race est plus émettrice d’allergènes, les protections des professionnels au contact devront être renforcées.

Les auteurs ont pratiqué la mesure des protéines, des allergènes et de Bos d 2 (lipocaline).

Cette lipocaline est retrouvée dans les phanères, sécrétées par les glandes sudoripares, et, dans l’urine, elle est positive chez 80 à 90% des éleveurs souffrant d’un asthme professionnels (Saarelainen S et al. 2008).

Les résultats objectivent une grande variabilité pour les trois paramètres, protéines, allergènes et Bos d 2.

Il n’existe pas différence significative d’une race à l’autre et d’un sexe à l’autre.

Bien sûr, les praticiens de la médecine du travail sauront prendre en compte d’autres facteurs comme les conditions environnementales intérieures des différentes unités d’élevage (propreté des litières, volumes intérieurs, aération, filtration…).