En images
Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !

Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !


L’influence des corticoïdes inhalés sur la croissance pubertaire et la taille finale chez les enfants asthmatiques. : Chiara De Leonibus1,*, Marina Attanasi1, Zane Roze2, Benedetta Martin1, Maria Loredana Marcovecchio1,3, Sabrina Di Pillo1, (...)

lire la suite

categorie asthme

L’ ;asthme est une maladie inflammatoire chronique des petites bronches qui s’accompagne ou non d’exacerbations (crises d’asthme). L’asthme est une maladie de la muqueuse bronchique se caractérisant par une obstruction des voies aériennes distales, une inflammation de ces mêmes voies et une augmentation de la réactivité des bronches à différents stimuli.

L’asthme est un état inflammatoire chronique des bronches dans lequel de nombreuses cellules jouent un rôle, en particulier mastocytes, éosinophiles et lymphocytes T (Rapport NHLB/OMS Rev.fr.Allergol., 1996, 36, 6). Notre rubrique dédiée à l’asthme.

Derniers articles asthme

0 | ... | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | 84 | 90 | 96 | ... | 906
article du 20 05 2014 par Dr Philippe Carré

Dis-moi si tu siffles, je te dirai qui tu seras plus tard !

Dans cette large étude de cohorte de population incluant 3251 enfants suédois qui ont été suivis de façon prospective de l’enfance jusqu’à l’âge de 8 ans : 25% avaient des sifflements avant l’âge de 2 ansleur risque d’asthme à 8 ans était 4 fois plus grand que les enfants non siffleurs4 facteurs de risque cliniques indépendants d’asthme ont été observés : l’hérédité, la sévérité des sifflements, l’eczéma et (...)
lire la suite 275 lectures

article du 15 05 2014 par Dr Stéphane Guez

Super : avoir une rhinite allergique est une bonne excuse pour ne pas faire de sport.

Dans ce travail portant sur un nombre important d’enfants ayant une rhinite allergique, les auteurs démontrent un lien significatif avec un bronchospasme d’effort indépendamment d’un asthme. La fréquence de cette association est différente selon les divers phénotypes de rhinite allergique. Ce travail confirme donc l’intérêt de rechercher une hyper-réactivité à l’effort chez tous les enfants qui (...)
lire la suite 1232 lectures

article du 14 05 2014 par Dr Philippe Carré

Asthmatique : montre-moi ce que tu craches, je te dirai qui tu es !

Les auteurs ont étudié chez cent vingt neuf patients ayant un asthme léger à modéré et indemnes de tout traitement par corticoïdes, si les comptes d’éosinophiles et les concentrations de PCE dans les expectorations étaient reliés de façon différente aux indices cliniques et fonctionnels de l’asthme. Les conclusions montrent que : les comptes d’éosinophiles et les concentrations de PCE des expectorations (...)
lire la suite 383 lectures

article du 6 05 2014 par Dr Philippe Carré

C’est plus difficile de récupérer quand on a le nez pris !

Cette étude s’est intéressée, chez 53 enfants ayant fait une exacerbation modérée à sévère d’asthme, au temps de récupération des tests fonctionnels respiratoires (TFR) ; à cet effet les auteurs ont réalisé des TFR séquentiels aux jours 1, 3 et 7 de l’exacerbation, puis une fois par semaine jusqu’à obtention d’un plateau des TFR, en tenant compte en particulier de l’existence d’une rhinite allergique (RA) (...)
lire la suite 344 lectures

article du 30 04 2014 par Dr Cécilia Nocent

Anti IL13 : poudre aux yeux ou réel bénéfice chez les asthmatiques sévères ?

Cette étude sponsorisée par GSK et publiée dans le JACI d’avril 2014 s’intéresse à l’efficacité et à l’innocuité d’un nouvel anticorps monoclonal humanisé anti-IL13 dans l’asthme sévère non contrôlé malgré de fortes doses de corticostéroïdes inhalés. Depuis quelques années, plusieurs pistes thérapeutiques ont été étudiées dans l’asthme sévère en se basant sur les connaissances physiopathologiques de cette (...)
lire la suite 575 lectures

article du 22 04 2014 par Dr Philippe Carré

Les enfants asthmatiques sont aberrants face aux bactéries.

Cette étude montre que les enfants ayant de l’asthme à l’âge scolaire ont une réponse immunitaire anormale à des bactéries pathogènes dès l’âge de 6 mois. Cette réponse immune aberrante est caractérisée par des taux élevés d’IL-5 et d’IL-13 en réponse aux trois bactéries pathogènes des voies aériennes, alors que les taux d’IL-17 et d’IL-10 sont augmentés en réponse à H influenzae et M catarrhalis et diminués pour (...)
lire la suite 349 lectures

0 | ... | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | 78 | 84 | 90 | 96 | ... | 906