En images
Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !

Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !


L’influence des corticoïdes inhalés sur la croissance pubertaire et la taille finale chez les enfants asthmatiques. : Chiara De Leonibus1,*, Marina Attanasi1, Zane Roze2, Benedetta Martin1, Maria Loredana Marcovecchio1,3, Sabrina Di Pillo1, (...)

lire la suite

Rubrique traitements

Pour traiter une allergie, on dispose de traitements des symptômes : antihistaminiques, antiasthmatiques (traitement de fond et de crise), dermocorticoïdes, inhibiteurs de calcineurine, immunomodulateurs (omalizumab et autres anticorps) etc.. Mais le seul traitement de la cause est la désensibilisation spécifique ou immunothérapie spécifique. Elle vise à rétablir une tolérance perdue : en sublinguale, en comprimé, en lyophylisat en injectable ou bientôt en patch. D’autres façons d’améliorer la vie des allergiques existent aussi ou sont en cours de développement.

Derniers articles traitements

0 | ... | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | ... | 330
article du 10 04 2012 par Dr Stéphane Guez

Catastrophe, les anciens avaient raison : l’ITS avec les poussières de maison c’était bien !!

Dans ce travail, les auteurs ont étudié la bioactivité et la teneur en endotoxines de prélèvements de poussières de maison d’habitats d’enfants suivis dans une cohorte. Il existe un lien seulement avec la bioactivité. Un résultat positif est prédictif d’un plus faible nombre de tests cutanés aux pneumallergènes chez des enfants à risque. Cette étude est très intéressante avec des implications importantes (...)
lire la suite 734 lectures

article du 21 03 2012 par Dr Geneviève DEMONET

Faut-il voter pour la tryptase sérique avant l’élection d’une ITS aux aéroallergènes ?

Les patients ayant un taux élevé de base de tryptase sérique sont à risque accru de réaction systémique sévère à la suite d’une piqûre d’hyménoptère mais aussi d’une injection d’immunothérapie spécifique (ITS). Peut-on extrapoler ce résultat à l’ITS aux aéroallergènes ? Une étude menée en Italie a comparé 106 adultes allergiques aux aéroallergènes et 40 témoins. La médiane du taux de base de tryptase sérique (...)
lire la suite 434 lectures

article du 28 02 2012 par Dr Geneviève DEMONET

Une panacée méconnue : la désensibilisation !

Les réactions secondaires immédiates de la désensibilisation sont bien connues. Les effets adverses sur le long terme, par la modulation induite sur le système immunitaire, le sont beaucoup moins. Au fil des ans, des observations isolées de syndrome de Sjögren, de sclérose en plaque, de sclérodermie, de péricardites récidivantes ou de vascularite ont été rapportées au décours d’une immunothérapie (...)
lire la suite 1026 lectures

article du 15 02 2012 par Dr Geneviève DEMONET

Grazax : 5 ans après…

Les études sur le long cours sont difficiles à mener mais essentielles pour évaluer l’efficacité de l’immunothérapie spécifique. Les résultats de la première étude multicentrique internationale sur l’immunothérapie sublinguale en comprimé (graminées) en double aveugle contre placebo menée sur 5 ans viennent d’être publiés. Le traitement (Grazax° ou placebo) a été débuté en 2005, 4 à 8 mois avant la période (...)
lire la suite 3711 lectures

article du 14 02 2012 par Dr Cécilia Nocent

Pour quelles raisons prescrivons-nous des associations fixes corticostéroïdes inhalés- ß2 de longue durée d’action dans l’asthme ?

Il s’agit d’une étude que l’on pourrait presque qualifiée de sociologique. A l’occasion de la sortie commerciale d’une association de thérapeutiques (déjà commercialisées de façon isolée), il a été cherché à comprendre au niveau européen quels critères influençaient la prescription de cette nouvelle galénique. Un panel d’expert a été interrogé pour déterminer les critères influençant cette prescription puis (...)
lire la suite 316 lectures

article du 11 01 2012 par Dr Stéphane Guez

IgG4 et ITS : le bonheur est dans l’action pas dans la quantité !!

Dans ce travail les auteurs ont étudié les variations du taux des IgG4 mais aussi de leurs capacités fonctionnelles au cours de l’immunothérapie spécifique chez des patients ayant une rhinite saisonnière. Il y a une bonne corrélation entre la réponse clinique à l’ITS et l’activité fonctionnelle des IgG4 et non avec les taux d’IgG4. Cela fait des années que les cliniciens espèrent enfin un marqueur (...)
lire la suite 278 lectures

0 | ... | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | ... | 330