En images
Faut-il exterminer les chats ? La parole est à l’accusation…

Faut-il exterminer les chats ? La parole est à l’accusation…


Les facteurs de risque de développement d’une sensibilisation aux chats chez les adultes : étude de cohorte internationale. : Mario Olivieri, Jan-Paul Zock, Simone Accordini, Joachim Heinrich, Deborah Jarvis, Nino Künzli, Josep M. Antó, Dan Norbäck, (...)

lire la suite

Rubrique aériens

De nombreuses particules aériennes pouvent être responsables d’allergies sont appelées : aéro-allergènes ou allergènes aériens. On les retrouve dans les poils d’animaux, les acariens, les pollens, les moisissures, mais aussi les peintures, les laques, les parfums souvent classés dans les allergènes de contact.

Derniers articles aériens

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 240
article du 12 11 2014 par Dr Philippe Carré

C’est pas toujours anodin les profilines…

Les profilines sont des protéines ubiquitaires qui contrôlent la polymérisation de l’actine et sont présentes dans toutes les cellules eucaryotes. Les profilines des végétaux provoquent des réponses IgE spécifiques positives chez les patients sensibilisés. Leur rôle dans l’induction de symptômes allergiques respiratoires ou alimentaires est controversé. Elles sont en règle considérées comme un allergène (...)
lire la suite 809 lectures

article du 4 11 2014 par Dr Alain Thillay

Le chat dans le nez !

Dans le cadre des études cliniques concernant l’allergie IgE dépendante, la pertinence des résultats passe par l’utilisation d’un test diagnostique fiable et facile à mettre en œuvre. Il en est ainsi du test de provocation nasale. Toutefois, celui-ci peut être à l’origine de biais du fait d’une méthodologie non consensuelle, chaque équipe inventant son propre procédé. Pour ce travail, ces auteurs anglais (...)
lire la suite 409 lectures

article du 29 10 2014 par Dr Alain Thillay

Pollens en hausse, consommation médicamenteuse en hausse !!

Les auteurs français de cette étude (CHU de Clermont-Ferrand) abordent la rhinite allergique saisonnière sous un angle peu usité. Il s’agissait de mettre en évidence les pollens responsables en relation avec les prescriptions de médicaments spécifiques de cette pathologie allergique. En l’occurrence, un traitement était considéré comme en rapport avec la pathologie lorsque l’ordonnance comportait un (...)
lire la suite 521 lectures

article du 26 06 2014 par Dr Bertrand Lovato

And the winner is… : le bouleau !

Cette étude observationnelle avait pour but d’étudier l’exposition pollinique sur le territoire européen et de tenter de faire un lien avec les sensibilisations alimentaires. Il s’agit de la première étape d’un travail financé par l’Union Européenne sous le nom de projet EuroPrevall qui consiste à évaluer la prévalence, le coût et les bases de l’allergie alimentaire en Europe. Les comptes polliniques sur (...)
lire la suite 621 lectures

article du 26 05 2014 par Dr Alain Thillay

Les pollens dehors sont plus forts qu’en chambre.

En allergologie comme en toute autre discipline médicale le niveau de preuves de l’efficacité d’un traitement est un point crucial. Encore plus lorsqu’il s’agit de comparer les résultats de différentes études, les critères doivent être homogènes, pertinents, reproductibles. Pour cette raison, lors de l’analyse des publications, il est naturel de faire la chasse aux biais mais aussi aux facteurs de (...)
lire la suite 332 lectures

article du 21 03 2014 par Dr Céline Palussière

Quand le lapin pleure, son maître éternue. C’est n’est pas une fable !

Le lapin peut être source d’allergie par l’exposition en milieu professionnel ou domestique. Les auteurs de l’étude ont cherché à identifier les molécules IgE réactives des phanères de lapin, et à en dégager un allergène majeur. Ils ont donc analysé les sera de 35 patients allergiques au lapin, exposés en milieu domestique, et souffrant de symptômes cutanés ou respiratoires. Ory c 3 est le nouvel (...)
lire la suite 1226 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 240