Ne pas contrarier les femmes ! Surtout enceintes !


Les événements prénataux négatifs augmentent les taux d’IgE dans le sang de cordon : interactions avec les allergènes d’acariens domestiques et l’atopie maternelle. : . L. Peters1, S. Cohen2, J. Staudenmayer3, J. Hosen4,5, T. A. E. Platts-Mills4, R. J. (...)

lire la suite

Auteur : Dr Céline Palussière

Dr Céline Palussière

Derniers articles Dr Céline Palussière

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 138
article du 21 01 2015 par Dr Céline Palussière

Chat oui, rat non.

Selon les études, les données sont parfois contradictoires pour savoir si avoir un animal familier constitue un facteur de risque ou de protection vis à vis de la survenue de pathologies atopiques. Cet articles repose sur les données d’une étude de cohorte portant sur près de 4000 enfants britanniques. Leur statut atopique et l’asthme étaient analysés en fonction de la possession ou non d’animal (...)
lire la suite 1456 lectures

article du 9 01 2015 par Dr Céline Palussière

Comment on fait, pour choisir une désensibilisation ?

Plus de 70% des patients souffrant d’allergie respiratoire sont polysensibilisés. Pour ces patients, le choix de l’immunothérapie allergénique peut être compliquée. La pertinence clinique doit être établie pour chaque source allergénique pour un patient donné, dans son environnement propre. Cette étude espagnole est un recueil des pratiques d’une soixantaine d’allergologues dans la prise en charge de (...)
lire la suite 689 lectures

article du 12 12 2014 par Dr Céline Palussière

Plus c’est petit, plus c’est allergique (à la noisette).

L’allergie aux fruits (dont les fruits à coque) chez l’adulte est très souvent liée à une réaction croisée avec le pollen de bouleau. L’allergie aux fruits à coque de l’enfant est le plus souvent due à une réactivité vis à vis des protéines de stockage, qui induisent des réactions plus sévères. Les jeunes enfants n’ayant pas encore eu beaucoup de temps pour se sensibiliser aux pollens d’arbres, chez les (...)
lire la suite 1014 lectures

article du 9 12 2014 par Dr Céline Palussière

Le chant des cigales influence-t-il l’allergie à l’arachide ?

L’apport du diagnostic moléculaire améliore la prise en charge des patients sensibilisés à l’arachide, en permettant de distinguer les réactivités aux protéines de stockage, aux LTP ou aux PR-10. Les conseils d’éviction et les trousses d’urgence peuvent ainsi être adaptées au profil de sensibilisation, en évitant certaines évictions inutiles. En ce qui concerne les allergies les plus sévères à l’arachide, (...)
lire la suite 717 lectures

article du 19 11 2014 par Dr Céline Palussière

Mais que se passe-t-il, avec le cobalt ?

Au cours de bilan d’eczéma, avec pose de patch-tests, les réactions positives pour le Cobalt ne sont pas rares, le plus souvent associées à des sensibilisations au Nickel ou au Chrome. Ce travail intéressant s’est posé la question de l’exposition possible des patients à ce métal ou à ses sels, qui pourrait être responsable de la sensibilisation. Une analyse des données issues d’un réseau de (...)
lire la suite 3621 lectures

article du 13 11 2014 par Dr Céline Palussière

Elle est où, la coquille du kiwi ??

L’allergie alimentaire au kiwi est souvent associée à une allergie au latex, par réactivité croisée entre les chitinases de ces deux produits allergéniques (Hev b 6). Il existe aussi fréquemment des allergies au kiwi isolées, surtout par le biais de l’actinidine (Act d 1). Cet article explore la possibilité de réactivité croisée entre les graines de kiwi et les fruits à coque, par le biais de protéines (...)
lire la suite 414 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 138

Rechercher

En bref

categories

  Allergenes

  Maladies

  Fonctionnel