En images
En avez-vous chez vous ?

En avez-vous chez vous ?


L’exposition à Alternaria alternata dans les maisons américaines est associée à des symptômes d’asthme. : Päivi M. Salo, PhDa, Samuel J. Arbes Jr., DDS, MPH, PhDa, Michelle Sever, BSa, Renee Jaramillo, MStatb, Richard D. Cohn, PhDb, Stephanie J. London, (...)

lire la suite

Rubrique moisissures

Substances aériennes souvent associées à l’insalubrité, les moisissures sont des allergènes aériens responsables de bien des maladies : rhinite, conjonctivite, asthme, mais aussi des maladie professionnelles comme celle des éleveurs de volaille ou d’oiseaux, le poumon de fermier, la maladie des fabricants de fromage, des cancers également par certaines mycotoxines relarguées. Il est évident que l’on doit s’en protéger, ainsi que de la condensation dans les habitats. La préservation de votre santé passe par des dessicants de l’air ambiant, qui diminueront l’humidité ( absorbeurs d’humidité avec leurs sachets déshydratants ou par extraction mécanique) passagèrement mais surtout par une remise en cause de la circulation de l’air dans votre habitat, la recherche d’infiltration ou de ponts thermiques.

Derniers articles moisissures

0 | 6 | 12 | 18 | 24
article du 1 03 2011 par Dr Stéphane Guez

Utile mais pas pratique : la cueillette des champignons est plus facile avec un scanner !!

Dans ce travail, les auteurs mettent en évidence chez des patients présentant un asthme sévère, des anomalies bronchiques au scanner haute résolution avec une corrélation à la fois à une sensibilisation à Aspergillus Fumigatus et à une obstruction bronchique plus importante à l’EFR. L’aspergillose allergique broncho-pulmonaire est une maladie encore mal connue associant d’une part une colonisation des (...)
lire la suite 6609 lectures

article du 8 04 2009 par Dr Philippe Carré

Ca sent le moisi pour les enfants asthmatiques !

Les auteurs ont étudié un groupe d’enfants asthmatiques âgés de 3 ans pour savoir si leur exposition aux moisissures à domicile était prédictive du développement d’un asthme ultérieur. Les critères d’étude associaient : la présence visible de moisissures au domicile la mesure d’un composant des moisissures : le (1-3) béta-D-glucane (G), dans la poussière du domicile le risque d’asthme évalué sur la (...)
lire la suite 1802 lectures

article du 3 03 2009 par Dr Hervé Couteaux

Un vent nouveau sur les sérine protéases, mais ça sent toujours le moisi !

Cla h 9, une subtilisine-like sérine protéase a été caractérisée. Si cette protéine paraît être un allergène mineur, elle joue néanmoins un rôle important dans les réactivités croisées fongiques. La place d’un test basé sur Cla h 9 reste cependant entièrement à préciser dans la démarche diagnostique et, plus encore, thérapeutique. La subtilisine est une protéase bactérienne qui catalyse l’hydrolyse de la (...)
lire la suite 2022 lectures

article du 3 05 2007 par Dr Geneviève DEMONET

Moisissures et sifflements : une affaire de dose ?

Le β-(1-3)-d-glucane est un composant majeur de la paroi cellulaire des champignons. La présence de β-(1-3)-d-glucane dans la poussière de maison est donc un marqueur de la croissance fungique. On trouve actuellement du β-(1-3)-d-glucane en vente dans des compléments alimentaires, voire dans l’alimentation des animaux, en raison de propriétés immunostimulantes supposées… Chez le rongeur, des études (...)
lire la suite 2616 lectures

article du 12 01 2007 par Dr Hervé Couteaux

Un champignon atopique, ça fait boum aussi ?

Alt a 8 est un nouvel allergène isolé et caractérisé d’Alternaria alternata ; c’est une mannitol dèshydrogénase qui croise avec Cla h 8, la mannitol dèshydrogénase de Cladosporium herbarum. Les allergènes d’ Alternaria alternata selon Allergome : Nom Fonction biochimique PM (kD) Alt a 1 ? 30 Alt a 2 ? 26.8 Alt a 3 Heat Shock Proteins 85 Alt a 4 Disulfideisomerases 57 Alt a 5 Acid Ribosomal (...)
lire la suite 2548 lectures

article du 8 11 2006 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

En avez-vous chez vous ?

Les auteurs ont confirmé dans leur étude que l’exposition aux moisissures est souvent responsable d’exacerbation de la maladie asthmatique. Dans un contexte clinique particulier ,avec des crises fréquentes ,ou des crises d’asthme plus graves ,il faudrait garder en mémoire que le patient est peut être exposé à des moisissures dans son environnement intérieur et reprendre l’interrogatoire ,puis en (...)
lire la suite 4915 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24