En images
Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !

Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !


L’influence des corticoïdes inhalés sur la croissance pubertaire et la taille finale chez les enfants asthmatiques. : Chiara De Leonibus1,*, Marina Attanasi1, Zane Roze2, Benedetta Martin1, Maria Loredana Marcovecchio1,3, Sabrina Di Pillo1, (...)

lire la suite

categorie soins

Prendre soin de quelqu’un, c’est se préoccuper globalement de cette personne. Cela ne consiste pas seulement en la prescription de médicaments même si ceux-là sont évidemment utiles. C’est considérer l’environnement, le mode de vie et s’attacher à des mesures de prévention autant que de traitement. Ce mot-clef se rapporte aux attentions apportés aux personnes : le "care" des anglo-saxons.

Derniers articles soins

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 474
article du 4 11 2015 par Dr Philippe Carré

Autohaler ou aérosol-doseur avec chambre d’inhalation pour les corticoïdes inhalés chez les enfants asthmatiques ? Faites vos jeux ! Tout va bien !

Cette étude ouverte randomisée et contrôlée, réalisée dans deux groupes de 25 enfants avec un asthme persistant modéré à sévère, montre que l’utilisation des CI soit avec un système autohaler, soit avec un aérosol-doseur avec chambre d’inhalation, sur une période de 3 mois, résulte dans des changements identiques du % de VEMS à la fin de l’étude. Les limites de l’étude tiennent à son caractère ouvert, aux (...)
lire la suite 536 lectures

article du 28 10 2015 par Dr Stéphane Guez

Efficacité rémanente du comprimé sublingual 5 pollens de graminées durant les 2 années qui suivent un traitement de 3 ans.

Les auteurs ont étudié la prolongation ou non de l’effet bénéfique observé durant les 3 années de traitement par le comprimé sublingual 5 pollens. Les auteurs confirment une efficacité prolongée avec l’absence d’effets indésirables pendant les 2 ans de suivi, uniquement dans le groupe actif et pas dans le groupe placebo. Cette étude est importante car la question est de savoir si le traitement par (...)
lire la suite 1182 lectures

article du 27 10 2015 par @choum Dr Céline Palussière

L’allergie aux acariens ne connaît pas de frontière : même combat pour tous !

L’allergologie moléculaire a permis de mettre en évidence des profils d’IgE réactivité variables selon les patients pour une même allergie. Tous les patients allergiques aux acariens ne réagissent pas aux mêmes molécules. La question posée par cette étude est de vérifier si les extraits proposés pour les traitements en immunothérapie allergénique sont adaptés à ces différents profils de réactivité. Il en (...)
lire la suite 1617 lectures

article du 22 10 2015 par Dr Philippe Carré

Les corticoïdes inhalés chez l’enfant sont-ils dangereux ? Faites une knémométrie !

Cette étude très technique est une revue de la littérature (par PubMed, MEDLINE et la Cochrane Library) qui visait à faire le point sur la pharmacocinétique et l’activité systémique, basées sur des mesures de la fonction adrénergique hypothalamo-pituitaire et de la croissance à court terme, des corticoïdes inhalés (CI) à particules extra-fines chez les enfants asthmatiques. L’étude de la croissance était (...)
lire la suite 299 lectures

article du 12 10 2015 par Dr Philippe Carré

Supprimer les tests cutanés chez les enfants ayant eu des réactions cutanées modérées non immédiates aux bétalactamines : une vraie provocation !

Les réactions non immédiates aux BL surviennent avec un délai de plus d’une heure après l’administration du médicament. Il s’agit le plus souvent d’éruptions maculopapuleuses, et attribuer la réaction à une intolérance à l’antibiotique ou à l’infection qui a motivé sa prescription est difficile. Dans la démarche diagnostique, les tests cutanés peuvent être utiles, mais leur sensibilité et leur spécificité (...)
lire la suite 1105 lectures

article du 9 10 2015 par Dr Alain Thillay

Mastocytose + anesthésie : difficile de dormir sur ses deux oreilles !

Les mastocytoses s’intègrent dans un groupe hétérogène d’affections qui se caractérisent par l’accumulation ou la prolifération des mastocytes dans un ou plusieurs organes. Si le mastocyte a un rôle de protection à l’encontre des infections, il peut avoir un rôle délétère comme dans les pathologies allergiques IgE dépendantes. Dans ce cas, son activation aboutit à la libération de médiateurs de (...)
lire la suite 3318 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 474