En images
Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!

Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!


Les tests IgE aux protéines du blanc d’œuf natives et dénaturées permettent de distinguer les enfants allergiques à l’œuf de ceux qui sont tolérants. : Benhamou Senouf AH, Borres MP, Eigenmann PA. Native and denatured egg white protein IgE tests (...)

lire la suite

Rubrique diagnostic

Diagnostiquer une allergie, c’est d’abord diagnostiquer une maladie : rhinite, asthme, eczéma, conjonctivite, oedème, choc, anaphylaxie, urticaire, gastro-entérite à éosinophiles…
Puis il faut en explorer les causes dont l’allergie par des tests cutanés, des patch-tests (tests épicutanés), des explorations fonctionnelles respiratoires (pléthysmographie), des dosages d’IgE spécifiques, des tests de provocation, des examens radiologiques (scanner) etc.

Derniers articles diagnostic

0 | ... | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | 228 | 234 | 240 | 246 | 252
article du 5 08 2002 par Dr Stéphane Guez

L’allergologue avec son spiromètre fait aussi bien que le radiologue avec son scanner en haute résolution (dans l’asthme !)

Difficile de dire réellement si cet article apporte quelque chose de nouveau. Il explique la signification de ces plages hypo-denses, confirme la notion d’emphysème persistant chez les enfants asthmatiques. Mais surtout, plus que la réalisation d’un scanner dont on sait maintenant qu’il irradie d’un façon non anodine, il semble important de réaliser une mesure systématique du volume résiduel chez les (...)
lire la suite 3257 lectures

article du 7 07 2002 par Dr Dominique Marchand

Mesure du Monoxyde d’azote exhalé (eNO) versus nasal (nNO), aide au diagnostic chez l’enfant

Ni l’age des patients ni la méthode de recueil du NO ne sont précisés dans l’abstract. Les prélèvements le long de l’arbre respiratoire (de la carène aux fosses nasales )par méthode per-fibroscopique faits chez des enfants de moins de 5 ans (en majorité nourrissons) lors d’un travail bordelais récent publié lors du V° CIPP en février 2002 (Dr M.Fayon, Dr D.Marchand) ont plutôt démontré une homogénéité (...)
lire la suite 3301 lectures

article du 2 07 2002 par Dr Dominique Boz

Du nouveau ! l’hypoxémie persistante chez l’asthmatique après une décompensation est d’origine pulmonaire

Outre l’intérêt discutable de cet article dont les auteurs semblent découvrir qu’en cas d’hypoxémie on retrouve des lésions parenchymateuses pulmonaires identifiables par la RP, on peut se poser des questions sur la méthodologie utilisée : l’utilisation de l’oxymétrie de pouls, qui mesure uniquement la SaO2, comme témoin de la PO2 est grossière, en effet il n’existe pas de relation linéaire stricte entre (...)
lire la suite 4514 lectures

article du 2 07 2002 par Dr Isabelle Bossé

Allergie à l’arachide : tests de provocation ou tests cutanés et dosages d’IgE spécifiques ??

La détermination de ces valeurs seuil peut éviter un certain nombre de tests de provocation, à condition que les tests soient réalisés avec l’extrait natif d’arachide. Cependant les tests de provocation restent le seul test diagnostic fiable à 100% si les prick tests sont supérieurs à 3 mm mais inférieurs à 16 mm et si les IgE spécifiques sont inférieures à 57 KU/L (...)
lire la suite 4606 lectures

article du 24 06 2002 par Dr Alain Thillay

Mesure du pH de la condensation de l’air expiré : un moyen simple d’orientation diagnostique des maladies inflammatoires des voies respiratoires.

Travail d’origine grecque, première approche de l’intérêt diagnostique de la mesure du pH de la condensation de l’air expiré. Mesure du pH de la condensation respiratoire expirée chez des patients atteints d’inflammation des voies respiratoires. : Konstantinos Kostikas, Georgios Papatheodorou, Konstantinos Ganas, Konstantinos Psathakis, Panos Panagou and Stelios Loukides dans American Journal of (...)
lire la suite 4063 lectures

article du 19 06 2002 par Dr Alain Thillay

L’hyper-réactivité bronchique : phénomène fréquent chez les enfants nés avant terme.

Cette étude finlandaise évalue la fréquence de l’hyper-réactivité bronchique chez l’enfant né avant le terme normal et étudie les différents tests de provocation bronchique. Tests de provocation à la méthacholine, à l’air froid et à l’exercice dans le diagnostic de la réactivité bronchique chez des enfants d’âge scolaire : étude de suivi de la naissance à l’âge scolaire. : Kari Nikolajev,1Matti (...)
lire la suite 6246 lectures

0 | ... | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | 228 | 234 | 240 | 246 | 252