En images
Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!

Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!


Les tests IgE aux protéines du blanc d’œuf natives et dénaturées permettent de distinguer les enfants allergiques à l’œuf de ceux qui sont tolérants. : Benhamou Senouf AH, Borres MP, Eigenmann PA. Native and denatured egg white protein IgE tests (...)

lire la suite

Rubrique diagnostic

Diagnostiquer une allergie, c’est d’abord diagnostiquer une maladie : rhinite, asthme, eczéma, conjonctivite, oedème, choc, anaphylaxie, urticaire, gastro-entérite à éosinophiles…
Puis il faut en explorer les causes dont l’allergie par des tests cutanés, des patch-tests (tests épicutanés), des explorations fonctionnelles respiratoires (pléthysmographie), des dosages d’IgE spécifiques, des tests de provocation, des examens radiologiques (scanner) etc.

Derniers articles diagnostic

0 | ... | 192 | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | 228 | 234 | 240 | ... | 252
article du 3 02 2003 par Dr Alain Thillay

Débit expiratoire de pointe : les normales chez l’adolescent.

Si les chinois se donnent le mal d’établir les valeurs normales du DEP chez des adolescents normaux, c’est sans doute qu’ils ne sont pas satisfaits des tables de valeurs occidentales. Cela, simplement pour une question de morphologie, le physique d’un chinois n’a pas grand chose à voir avec celui d’un américain. Toutefois, étant donné la grandeur de la Chine qui compte nombre d’ethnies différentes (...)
lire la suite 4745 lectures

article du 2 02 2003 par Dr Philippe Carré

Quel souffle mon vieux !

L’âge n’est pas un facteur qui doit faire renoncer à la pratique de tests spirométriques chez les gens âgés, d’après cette étude. Ce sont en fait les facultés globales qui sont prépondérantes dans le résultat, et donc plus l’âge physiologique que l’âge légal. Ce qui devrait inciter à mieux prendre en charge la fonction respiratoire de ces patients, dont le handicap fonctionnel respiratoire est souvent (...)
lire la suite 1799 lectures

article du 30 01 2003 par Dr Stéphane Guez

Le bouleau, ça peut changer un homme ! ! (en allergique, c’est super...)

Dans cette étude, les auteurs démontrent que chez les patients sensibilisés au pollen de bouleau mais asymptomatiques, un test cutané avec une diamètre de la papule > 4 mm, un taux d’IgE spécifique > classe 2 et un test de provocation spécifique conjonctival positif constituent des facteurs de risque de développement d’une allergie vraie après 3 ans de suivi. Cette étude est très intéressante et (...)
lire la suite 2496 lectures

article du 23 01 2003 par Dr Isabelle Bossé

Questionnaires de qualité de vie dans l’asthme : qui voit juste ?

Les enfants malades et leurs familles ont un avis qui parfois se rejoint, mais de façon non significative, quant au médecin il semble à côté de la plaque. L’enfant souffre plus ou moins dans son quotidien de sa maladie, la famille peut être ou trop protectrice donc plus pessimiste, ou alors partiellement ou totalement inconsciente de l’impact de l’asthme sur leur enfant, quant au clinicien il n’a à (...)
lire la suite 2987 lectures

article du 22 01 2003 par Dr Stéphane Guez

Science divinatoire et expectoration : de l’art de lire le devenir d’un asthme dans les crachats !

Les auteurs de ce travail démontrent que l’éosinophilie de l’expectoration chez l’asthmatique est corrélée, de même que les taux de LTE4, d’ECP et RANTES, au contrôle de l’asthme et non à sa sévérité. Ainsi, il apparaît que c’est l’asthme mal contrôlé plus que le niveau de sévérité de l’asthme qui est responsable de la persistance d’une inflammation bronchique. Ainsi le taux des éosinophiles est un bon marqueur (...)
lire la suite 2164 lectures

article du 16 01 2003 par Dr Stéphane Guez

EFR et asthme : deux « tiens » valent mieux qu’un « tiens tu l’auras »

Dans cette étude, les auteurs démontrent qu’il n’est pas possible de réaliser une épreuve de réversibilité sous bêtamimétique immédiatement après un test de provocation à la métacholine, car il y a une modification très importante et significative de la réponse au bronchodilatateur appréciée par le VEMS. Il s’agit d’une étude clinique très intéressante, car la question posée est de savoir s’il est possible de (...)
lire la suite 7894 lectures

0 | ... | 192 | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | 228 | 234 | 240 | ... | 252