En images
Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!

Scandale autour de l’allergie à l’œuf : le biologiste ferait mieux que l’allergologue !!


Les tests IgE aux protéines du blanc d’œuf natives et dénaturées permettent de distinguer les enfants allergiques à l’œuf de ceux qui sont tolérants. : Benhamou Senouf AH, Borres MP, Eigenmann PA. Native and denatured egg white protein IgE tests (...)

lire la suite

Rubrique diagnostic

Diagnostiquer une allergie, c’est d’abord diagnostiquer une maladie : rhinite, asthme, eczéma, conjonctivite, oedème, choc, anaphylaxie, urticaire, gastro-entérite à éosinophiles…
Puis il faut en explorer les causes dont l’allergie par des tests cutanés, des patch-tests (tests épicutanés), des explorations fonctionnelles respiratoires (pléthysmographie), des dosages d’IgE spécifiques, des tests de provocation, des examens radiologiques (scanner) etc.

Derniers articles diagnostic

0 | ... | 174 | 180 | 186 | 192 | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | ... | 252
article du 3 08 2003 par Dr Philippe Carré

Voies aériennes : à petite taille, grande sensibilité.

Le rapport du DEF 25-75 à la CVF a été choisi par les auteurs parce qu’il est sensé représenter un facteur spécifique de la taille des voies aériennes. L’abaissement de ce rapport est associé à une taille réduite du calibre des voies aériennes. Cette étude confirme que la baisse du rapport est bien associée à une plus grande sensibilité et réactivité des voies aériennes chez tous les sujets sensibles à la (...)
lire la suite 2568 lectures

article du 31 07 2003 par Dr Arnaud Scherpereel

Le condensat exhalé, un plus dans l’évaluation des enfants asthmatiques ?

Comme précédemment dans l’asthme de l’adulte, un état de stress oxydatif des voies aériennes est mis en évidence dans l’asthme de l’enfant via la mesure d’une augmentation des concentrations du 8-isoprostane, un marqueur d’oxydation tissulaire, dans les condensats exhalés d’enfants asthmatiques. Un traitement par les CSI n’influence pas ce marqueur chez les enfants asthmatiques stables dans cette étude. (...)
lire la suite 2094 lectures

article du 27 06 2003 par Dr Stéphane Guez

Même le Général l’aurait dit : allergologues, collaborez avec les biologistes, et résistez par tous les moyens à l’Allergie !!

Dans cet article, les auteurs font le point sur toutes les techniques biologiques disponibles pour le diagnostic et le suivi de l’allergie alimentaire, et décrivent les évolutions possibles de ces techniques dans les prochaines années. Ces progrès devraient permettre d’améliorer le diagnostic positif qui reste difficile. De nombreux tests biologiques sont à la disposition des allergologues. Il faut (...)
lire la suite 2152 lectures

article du 19 06 2003 par Dr Alain Thillay

Eosino et NO : pas chers et efficaces !

Globalement, les deux marqueurs de l’inflammation allergique, le NO pour les bronches et les éosinophiles du lavage nasale pour les voies aériennes supérieures, sont au même niveau chez les allergiques aux acariens, de façon chronique, que chez ceux qui ne sont allergiques qu’aux pollens de graminées mais uniquement lors de la saison pollinique. Tout cela paraît être logique. Toutefois, je vois dans (...)
lire la suite 2707 lectures

article du 14 06 2003 par Dr Arnaud Scherpereel

La mesure du NO exhalé comme moyen de dépistage de l’asthme chez les enfants en maternelle ?

Les principaux résultats de cette étude sont l’augmentation nette et significative de la concentration moyenne du NO exhalé chez les enfants présentant un asthme probable par rapport aux sujets contrôles sains (et même par rapport aux enfants tousseurs chroniques simples). Ce pouvoir discriminant des enfants présentant un asthme probable par la mesure du NO exhalé n’était pas aussi net pour les (...)
lire la suite 3833 lectures

article du 3 06 2003 par Dr Philippe Carré

Dis Tonton, pourquoi tu tousses ?

La sensibilité à la toux est habituellement évaluée en déterminant la réponse tussigène à l’inhalation de capsaïcine. Les auteurs ont donc réalisé ce test chez 49 patients avec toux chronique, parmi lesquels 28 avaient une hyper-réactivité déterminée par le compte d’épisodes tussigènes. Un second test de provocation a été réalisé, en utilisant la méthode de l’hyperpnée à l’inhalation d’air froid ; ce test a (...)
lire la suite 3869 lectures

0 | ... | 174 | 180 | 186 | 192 | 198 | 204 | 210 | 216 | 222 | ... | 252