En images
Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !

Corticoïdes inhalés et croissance : faut pas pousser !


L’influence des corticoïdes inhalés sur la croissance pubertaire et la taille finale chez les enfants asthmatiques. : Chiara De Leonibus1,*, Marina Attanasi1, Zane Roze2, Benedetta Martin1, Maria Loredana Marcovecchio1,3, Sabrina Di Pillo1, (...)

lire la suite

categorie asthme

L’ ;asthme est une maladie inflammatoire chronique des petites bronches qui s’accompagne ou non d’exacerbations (crises d’asthme). L’asthme est une maladie de la muqueuse bronchique se caractérisant par une obstruction des voies aériennes distales, une inflammation de ces mêmes voies et une augmentation de la réactivité des bronches à différents stimuli.

L’asthme est un état inflammatoire chronique des bronches dans lequel de nombreuses cellules jouent un rôle, en particulier mastocytes, éosinophiles et lymphocytes T (Rapport NHLB/OMS Rev.fr.Allergol., 1996, 36, 6). Notre rubrique dédiée à l’asthme.

Derniers articles asthme

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 906
article du 1 12 2015 par Dr Cécilia Nocent

Asthme et Parkinson : y a-t-il un lien ?

Une équipe taïwanaise s’est intéressée au lien possible entre asthme et développement ultérieur d’une maladie de Parkinson. Ils ont publié leurs travaux dans Allergy. Cette étude est faite en utilisant la base de données de l’assurance maladie de Taïwan. Les auteurs ont sélectionné les patients chez qui un asthme a été diagnostiqué entre 1998 et 2008. Tous ces patients devaient avoir plus de 45 ans. Ils (...)
lire la suite 647 lectures

article du 24 11 2015 par Dr Philippe Carré

Est-ce que ça vaut le coup de contrôler l’asthme pour contrôler les coûts ?

Dans cette étude incluant 517 sujets avec un asthme principalement léger à modéré, les auteurs ont évalué la « charge évitable » liée à un asthme non contrôlé, définie comme l’économie gagnée dans les coûts médicaux directs en obtenant le contrôle des symptômes de la maladie. Après ajustement, il n’y avait pas de différence significative dans les coûts directs entre l’asthme partiellement contrôlé et l’asthme (...)
lire la suite 339 lectures

article du 20 11 2015 par Dr Stéphane Guez

Enfin un générique qui fait aussi bien que la molécule originale dans l’asthme.

Dans ce travail pharmacologique portant sur 31 sujets sains, les auteurs ont étudié la bioéquivalence entre la forme générique et la molécule originale de montelukast 10 mg à libération immédiate. Il y a une bioéquivalence complète entre les 2 formes qui peuvent donc être utilisées aussi bien l’une que l’autre. Les génériques sont souvent accusés de ne pas reproduire les effets attendus de la molécule (...)
lire la suite 429 lectures

article du 17 11 2015 par Dr Cécilia Nocent

Et si l’analyse du lait maternel permettait de prédire l’avenir allergique des enfants ?

Cette étude réalisée par une équipe néerlandaise et publiée dans Allergy s’intéresse à l’éventuel lien entre teneur en acides gras polyinsaturés dans le lait maternel et avenir allergique des enfants à l’âge de 14 ans. Les auteurs se sont basés sur une cohorte de naissance nommée PIAMA. Les mères donnaient un échantillon de leur lait quand le bébé avait 3 mois. Le lait était analysé et la teneur en acides (...)
lire la suite 877 lectures

article du 16 11 2015 par Dr Philippe Carré

Les enfants : si vous préférez ne pas devenir asthmatiques quand vous serez plus grands, planquez vos éosinophiles quand vous faites une bronchiolite !

Cette étude finlandaise réalisée chez 47 sujets d’environ 30 ans, et ayant eu dans la petite enfance une admission hospitalière pour une bronchiolite aiguë, montre : qu’un compte bas d’éosinophiles (<0.25 x 10E9/l) lors de l’admission dans l’enfance, était un facteur significatif de protection contre l’asthme à l’âge adulte entre 28 et 31 ans, et qu’un compte élevé (>0.45) après l’infection était au (...)
lire la suite 835 lectures

article du 5 11 2015 par Dr Alain Thillay

La notion de rhinite allergique locale s’étend à l’olivier.

Cette publication émane de l’équipe espagnole du centre de recherche allergologique de Malaga. Il y a quelques temps ces chercheurs ont décrit deux phénotypes de la rhinite allergique aux acariens domestiques, l’un représenté par la rhinite allergique classique dite systémique avec tests cutanés et IgE sériques spécifiques positifs, et, l’autre, par la rhinite allergique locale avec tests cutanés et IgE (...)
lire la suite 1504 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 906