En images
Même les toutous peuvent être allergiques aux acariens !

Même les toutous peuvent être allergiques aux acariens !


Evaluation de la réactivité croisée entre cinq espèces d’acariens domestiques et de stockage. : Saridomichelakis MN, Marsella R, Lee KW, Esch RE, Farmaki R, Koutinas AF. Clinic of Medicine, School of Veterinary Medicine, University of Thessaly, (...)

lire la suite

Rubrique acariens

Il s’agit d’arachnides mesurant moins d’un demi-millimètre qui se comptent par millions dans nos literies où ils se nourrissent des débris de peau et de poils. Il en existe plus de 50000 espèces répertoriées. Celles de la "poussière de maison" sont essentiellement les "dermatophagoïdes pteronyssinus (Dp) et dermatophagoïdes farinae (DF)".
Souvent responsables d’asthme, ils sont classiquement associés à la poussière et aux moquettes. Ces arachnides donnent des allergies, facteur de risque d’asthme mais urticaire, eczéma et rhinites sont également fréquentes. Ils sont parfois impliqués en allergie alimentaire soit directement (farine), soit par allergie croisée.

Derniers articles acariens

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48
article du 3 07 2006 par Dr Stéphane Guez

Sniffer la poussière de maison : « le » nouveau traitement préventif des allergies ?

Les auteurs démontrent chez la souris que la poussière de maison a une influence certaine sur l’orientation de la réponse immune vis-à-vis des allergènes. Une exposition chronique à de faibles doses induit une tolérance alors qu’une exposition itérative à de fortes doses favorise le développement d‘une réponse Th2. Ce travail va sans doute faire plaisir à de très nombreux allergologues qui se sont vus (...)
lire la suite 6415 lectures

article du 17 08 2005 par Dr Hervé Couteaux

Exposition aux acariens et asthme : les protéases accusées publiquement !

Cette étude est une démonstration de l’activité directe des allergènes majeurs des acariens, hors mécanismes immunologiques, favorisant la survenue d’un asthme par des mécanismes directement liés aux protéases contenus dans ces allergènes. Les auteurs (travaillant sur du muscle lisse bronchique de lapin) précisent quelques voies de régulation, s’exerçant par le biais des kinases. On sait que nombre (...)
lire la suite 5249 lectures

article du 12 08 2005 par Dr Clément FOURNIER

Nouvelle mesure d’éviction des acariens = vivre dans un igloo.

Cette étude confirme que certaines conditions climatiques sont non seulement peu favorables aux acariens, mais diminuent leur développement. Dans cette étude, les conditions climatiques hivernales froides ont entraîné une diminution des niveaux d’acariens dans la poussière des matelas. Ce qui m’étonne quelque peu, c’est que logiquement, on a tendance à chauffer une habitation en hiver, surtout s’il (...)
lire la suite 3675 lectures

article du 15 05 2005 par Dr Geneviève DEMONET

Sensibilisation et vieux matelas...

4146 enfants ont été enrôlés à la naissance dans une étude prospective par l’intermédiaire de 3 centres différents aux Pays-Bas. Le statut atopique de la mère a été déterminé par l’intermédiaire d’un questionnaire pendant la grossesse. Dans un second temps, 1127 enfants ont été sélectionnés (464 avaient une mère atopique et 663 une mère non atopique). On a recueilli de la poussière du matelas de l’enfant pour (...)
lire la suite 3235 lectures

article du 18 01 2005 par Dr Philippe Carré

Les enfants : n’ayez pas peur des blattes et d’Alternaria et méfiez-vous des acariens.

Les auteurs montrent, dans une population de 55 enfants coréens asthmatiques, que ceux qui sont sensibilisés aux acariens (Pteronyssinus et farinae), mais pas à la blatte et à alternaria, ont une fonction respiratoire significativement diminuée (indices de VEMS, de VEMS/CV et de DEM). Les 4 allergènes sont prépondérants de façon identique dans la population étudiée. Alors que chez des enfants (...)
lire la suite 3161 lectures

article du 30 12 2004 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

Incitation au rêve et au voyage : Colombie et Suidasia ou "les tropiques et Blomia"

Si l’on fait des prélèvements de poussière dans différentes zones géographiques, on peut trouver des espèces différentes et en quantité variable et ces différences sont explicables par des conditions d’humidité et de température variables. Les D Pteronyssimus et D Farinae sont de la famille des acariens pyroglyphides. Les conditions optimales d’humidité dans l’environnement domestique varient de 70 à (...)
lire la suite 1901 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48