En images
Concha bullosa : une levée de boucliers !

Concha bullosa : une levée de boucliers !


Concha bullosa : un bouclier anti-allergènes ? : Worrall DM1, Campbell RG, Palmer JN, Kennedy DW, Adappa ND. 1Department of Otorhinolaryngology - Head and Neck Surgery, University of Pennsylvania Health System, Philadelphia, Pa., USA. dans ORL (...)

lire la suite

Rubrique rhinites

La rhinite est une inflammation du nez et la sinusite est celle des cavités de la face appelées sinus. Ces maladies peuvent être dues à des microbes, ce sont les rhumes et les sinusites infectieuses, mais l’allergie en est une cause très fréquente et sous-estimée.

Ceux qui ont le nez bouché ou qui coule en permanence savent que la rhinite est une maladie très gênante socialement. Certains enfants sont ainsi montrés du doigt par leurs camarades de classe ce qui dessert leur intégration. Plusieurs études ont montré qu’une rhinite allergique mal soignée évoluait souvent vers l’asthme. Quand aux sinusites, elles sont souvent source de désagréments multiples : céphalées, surinfection, bronchites.

Derniers articles rhinites

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 204
article du 19 10 2015 par Dr Philippe Carré

Faut-il désensibiliser les formes récidivantes de rhinosinusite avec polypose nasale ? Le dossier est rouvert !

Les auteurs ont essayé d’identifier, dans une étude pilote, les associations possibles entre des marqueurs cliniques, biologiques et fonctionnels de l’atopie, l’inflammation bronchique à éosinophiles, et le cours évolutif de la pathologie, chez 30 patients ayant une rhinosinusite chronique avec polypose nasale (RSCPN), avant et après une Chirurgie Sinusienne Fonctionnelle Endoscopique (CSFE). Les (...)
lire la suite 418 lectures

article du 9 09 2015 par Dr Alain Thillay

Concha bullosa : une levée de boucliers !

Voici une étude dont l’objectif apparaît d’une grande naïveté. La présence d’une concha bullosa pourrait-elle protéger les muqueuses nasales de l’agression des allergènes ? Il est évoqué alors un effet « bouclier » de la concha bullosa, pourtant, on comprend aisément que le cornet même fortement pneumatisé reste recouvert de muqueuse nasale immunologiquement réactive. Les auteurs américains du service ORL de (...)
lire la suite 9944 lectures

article du 28 05 2015 par Dr Cécilia Nocent

Problème de rhinite ? Surveillez vos nuits !

Cette étude épidémiologique parue dans Allergy en 2015 est issue du travail d’équipes d’Europe du Nord (Suède, Estonie, Islande, Norvège et Danemark). Cette étude est basée sur les données de suivi d’une cohorte de sujets nés entre 1945 et 1973 et ayant répondu à au moins deux questionnaires à 10 ans d’intervalle. Dans cette étude les auteurs se sont intéressés à l’éventuel lien entre RGO nocturne et (...)
lire la suite 3054 lectures

article du 4 05 2015 par Dr Stéphane Guez

Si l’affamé a l’estomac dans les talons, le rhinitique a l’estomac dans le nez !!

Dans ce travail clinique prospectif multicentrique, les auteurs ont recherché si un reflux gastrique nocturne était bien responsable d’une rhinite ou d’une rhinosinusite non infectieuse. Le suivi d’un nombre important de patients, en tenant compte de facteurs confondants démontre cette relation entre reflux et rhinite non infectieuse. Ce travail vient donc confirmer de nombreuses publications (...)
lire la suite 980 lectures

article du 23 03 2015 par Dr Stéphane Guez

Rhinosinusite aigue : une étude fumeuse à bases d’herbes….

Dans ce travail clinique les auteurs ont comparé l’action thérapeutique d’un produit à base de plantes versus un topique corticoïde local dans le traitement de la rhinosinusite aigue. Le traitement à base de plantes a une efficacité identique au corticoïde mais sans effets indésirables. Il est évident que cette étude souffre d’un grand nombre de problèmes méthodologiques. Ce n’est pas tant le nombre (...)
lire la suite 793 lectures

article du 27 02 2015 par Dr Philippe Carré

La rhinite virale précoce est-elle allergisante plus tard ?

Cette étude, réalisée chez 1237 enfants suivis de la naissance jusqu’à l’âge de 18 mois, visait à mieux comprendre les liens entre la rhinite et les autres manifestations atopiques ainsi que le rôle des infections virales. La prévalence de la rhinite, définie selon une durée d’au moins 2 semaines, était supérieure à 21% ; l’existence d’une rhinite prolongée ou récurrente (définie comme ayant une durée d’au (...)
lire la suite 360 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 204