En images
Adrénaline : « Shoot or not shoot that’s the question ? »

Adrénaline : « Shoot or not shoot that’s the question ? »


Adrénaline, comprimés sublinguaux contre injection intramusculaire : équivalence de dose pour un traitement potentiel de l’anaphylaxie. : Mutasem M. Rawas-Qalaji, BPharma, F. Estelle R. Simons, MDb, Keith J. Simons, PhDab a From the Faculty of (...)

lire la suite

Rubrique urgences

L’allergie, ça n’est pas seulement une maladie chronique fort gênante. Elle peut entraîner des décès. Même s’ils sont, fort heureusement, très rares, les accidents allergiques peuvent le plus souvent être évités.
Connaître la cause de l’allergie, la conduite à tenir dès les premiers signes et savoir réagir vite permettra d’éviter des accidents graves.
L’adrénaline et les broncho-dilatateurs sont les deux seuls traitements de l’urgence allergique.

Plus d’informations sur http://urgence-anaphylaxie.com

Derniers articles urgences

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30
article du 20 10 2010 par Dr Philippe Carré

En matière de corticoïdes dans l’anaphylaxie, Cochrane ne tient pas le choc !

Les auteurs ont étudié toutes les publications concernant l’utilisation des corticoïdes dans le traitement de l’anaphylaxie, jusqu’en septembre 2009, suivant les critères méthodologiques des revues Cochrane ; sur les 2496 rapports, 2478 ont été éliminés en raison du titre ou d’un doublon ; aucun des 18 abstracts restants ne remplissait les critères d’inclusion ; aucune étude potentielle n’a été trouvée (...)
lire la suite 961 lectures

article du 27 05 2010 par Dr Farid Marmouz

Prescription d’adrénaline en cas d’allergie alimentaire en Italie : fondée uniquement sur la symptomatologie ou aussi basée sur l’aliment responsable ?

L’incidence de l’allergie alimentaire chez l’adulte serait de 30 pour 10000 personnes par an, celle de l’allergie alimentaire mettant la vie en jeu a été évaluée à 5-10 pour 100000 personnes. Elle est mortelle dans environ 2 % des cas. L’intérêt de cette étude multicentrique italienne est de s’interroger sur l’adéquation de la prescription d’adrénaline auto-injectable en cas de manifestations sévères (...)
lire la suite 1009 lectures

article du 8 09 2009 par Dr Alain Thillay

Doit-on piquer les anaphylactiques ?!

Cette étude américano-canadienne s’intéresse aux survivants d’une réaction anaphylactique particulièrement pour ce qui concerne le recours à l’auto-injecteur d’adrénaline. Il s’agit d’une étude de questionnaire regroupant 1885 individus. Parmi eux, près d’un tiers a eu recours à l’adrénaline en urgence alors que 73% n’ont pas utilisé l’auto-injecteur. Les risques anaphylactiques encourus dans les deux (...)
lire la suite 907 lectures

article du 24 10 2008 par Dr Gérald Gay

Théorie révisionniste : est-il bien utile de traiter l’anaphylaxie avec de l’adrénaline ?

Ainsi que je l’écrivais en préambule, on ne peut pas ne pas être stupéfait par ce résultat. Non, vous ne rêvez pas : selon cette revue, personne n’a jamais prouvé ni même tenté de prouver que l’adrénaline soit le bon traitement de l’anaphylaxie ! Aucun esprit tordu n’a même songé à prouver le contraire… Voici donc une revue de la littérature vite pliée : il n’y a rien à se mettre sous la dent. Quand on pense (...)
lire la suite 1204 lectures

article du 17 09 2008 par Dr Geneviève DEMONET

Anaphylaxie chez l’enfant : enquête aux urgences…

Une étude rétrospective a été menée en Australie sur les 123 cas d’anaphylaxie (dont 1 décès) admis aux urgences pédiatriques sur une période 5 ans. La plupart du temps, l’accident était survenu à la maison et était le plus fréquemment inaugural d’une allergie alimentaire avec arachide et noix de cajou en tête. Le délai de survenue était d’environ 10 minutes et le traitement était administré dans les 40 (...)
lire la suite 1234 lectures

article du 18 04 2008 par Dr Stéphane Guez

Nouvelle tendance en anaphylaxie : l’IgG bouscule les IgE.

Les auteurs démontrent que, chez la souris, à coté de la voie allergique classique à IgE, il existe une autre voie qui fait intervenir le basophile. C’est la fixation d’IgG spécifiques liées à l’allergène qui active le basophile avec libération de PAF entraînant des manifestations d’anaphylaxie superposable à celle de l’histamine. Ce travail est superposable à une étude précédente publiée en 2002 dans le (...)
lire la suite 2304 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30