En images
Un extrait d’œuf hydrolysé sans danger et efficace : le plus difficile est d’hydrolyser la poule !!

Un extrait d’œuf hydrolysé sans danger et efficace : le plus difficile est d’hydrolyser la poule !!


Immunothérapie orale avec extraits d’œuf hydrolysé à faible allergénicité chez des enfants allergiques à l’œuf. : Stavroula Giavi1,†, Yvonne M. Vissers2,†, Antonella Muraro3, Roger Lauener4,5, Anastasios P. Konstantinopoulos1, Annick Mercenier2, Antoine (...)

lire la suite

Rubrique alimentaires

L’allergie alimentaire est passée en 20 ans du stade d’inexistante ou de fantasme pour certains médecins au statut de dure réalité frappant jusqu’à 25% des enfants à deux ans. Cette constatation n’est pas seulement due au fait que l’on sait de mieux en mieux la retrouver : les congrès mettent en évidence le rôle primordial de notre mode de vie et de son retentissement sur notre microbiote et sur l’épigénétique. Arachide, lait de vache, noix, soja, farine de blé, poisson, fruits et bien d’autres aliments quotidiens sont des sources allergèniques potentielles. Des symptômes cutanés aux maladies respiratoires, l’allergie alimentaire peut se manifester de multiples façons.

Derniers articles alimentaires

0 | ... | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | ... | 486
article du 10 03 2014 par Dr Céline Palussière

Faudrait pas confondre l’allergique Grec avec l’allergique Islandais ! Et la France, dans tout ça ?

Alors que les allégations d’allergie alimentaire sont fréquentes chez l’adulte, les auteurs de cette étude ont cherché à en préciser la prévalence exacte dans plusieurs pays d’Europe. Des adultes issus de la population générale de 8 centres européens ont été recrutés, ont rempli des questionnaires, et certains séra ont été analysés en terme d’IgE réactivité grâce à la biopuce multiallergénique ISAC. Cet (...)
lire la suite 375 lectures

article du 4 03 2014 par Dr Céline Palussière

Incroyable ! Il semblerait que plus l’allergie est sévère, plus c’est grave !

Cet article utilise des données issues d’une étude portant sur plus de 5000 enfants australiens, issus d’une population générale et non recrutés sur les antécédents d’allergie. 140 enfants ont eu des prick-tests puis un TPO positif pour l’œuf cru. Ils passaient ensuite un TPO avec l’œuf cuit. On regardait l’évolution de l’allergie un an plus tard, puis deux ans après. Deux tiers des enfants toléraient (...)
lire la suite 429 lectures

article du 27 02 2014 par Dr Stéphane Guez

Allergie à l’œuf : l’omelette sera pour qui sait attendre !!

Les auteurs confirment que l’allergie à l’œuf disparaît dans la moitié des cas à 74 mois. Les facteurs de bon pronostic sont des antécédents caractéristiques d’une allergie IgE médiée, et les résultats des tests allergiques : prick-tests et IgEs. Des abaques sont proposées pour évaluer la probabilité de ne plus avoir d’allergie. Il s’agit d’un travail de l’équipe de Sampson, bien connu des allergologues (...)
lire la suite 726 lectures

article du 18 02 2014 par Dr Stéphane Guez

Dommage pour les Suisses ils ne connaîtront pas la belle étude à Rachid !!

Dans ce travail les auteurs démontrent pour la première fois que l’immunothérapie orale à l’arachide chez les patients allergiques peut conduire dans 50% des cas à une tolérance de l’arachide après 5 ans de traitement. Cette tolérance se maintient après 1 mois d’arrêt de l’immunothérapie et un régime autorisant l’arachide. Ce travail offre un espoir très important pour tous les patients allergiques à (...)
lire la suite 792 lectures

article du 7 02 2014 par Dr Stéphane Guez

Nouvelle recette pour les allergiques à l’œuf : tu mélanges les tests cutanés, les IgEs et les IgG4s et tu sais si t’es allergique ou pas.

Les auteurs ont recherché des marqueurs prédictifs du résultat d’un TPO à l’œuf cuit ou non cuit chez des enfants initialement allergiques à l’oeuf et réalisant une éviction de l’oeuf. Plus que les IgEs, les tests cutanés mais surtout le rapport IgE/IgG4 permet de déterminer avec le plus de chance les enfants tolérants l’oeuf cru ou cuit. Tous les allergologues rêvent d’avoir un test fiable permettant, (...)
lire la suite 411 lectures

article du 6 02 2014 par Dr Stéphane Guez

Il est lait ce travail qui pourrait rendre « chèvre » une vache !!

Les auteurs ont cherché à connaître sur quels épitopes se fixent les IgE spécifiques de patients allergiques au lait de chèvre mais tolérants le lait de vache. Ils ont à l’aide de variants modifiés génétiquement de la caséine, démontrés qu’un seul acide aminé représente la différence majeure entre les caséines de chèvre et de vache. Ce travail va probablement déprimer tous les allergologues qui pensaient que (...)
lire la suite 318 lectures

0 | ... | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66 | 72 | ... | 486