En images
Ecoutez votre adolescent : s’il considère son traitement stigmatisant… il ne le fait pas !!!

Ecoutez votre adolescent : s’il considère son traitement stigmatisant… il ne le fait pas !!!


Compliance et fardeau du traitement par adrénaline auto-injectable chez des adolescents ayant des allergies alimentaires : Saleh-Langenberg J, Flokstra-de Blok BMJ, Goossens NJ, Kemna JC, van der Velde JL, Dubois AEJ. The compliance and burden (...)

lire la suite

categorie aliment

Les allergènes alimentaires sont bien sûr les aliments que nous mangeons, toutefois il existe des allergènes alimentaires involontaires : pollens présents dans le miel, allergie croisée avec un allergène aérien, syndrome oral simple, etc. Il est facile de se penser allergique à un aliment : on le le digère pas et on s’y croit allergique. Pourtant les problèmes d’intolérance alimentaire sont bien plus nombreux que les allergies.

Derniers articles aliment

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 630
article du 8 02 2016 par Dr Bertrand Lovato

L’allergie alimentaire et ses répercussions familiales.

L’allergie alimentaire d’un enfant est source d’anxiété et de diverses répercussions dans sa famille. Cette étude américaine a étudié ces retentissements au sein de la famille afin de repérer les familles potentiellement en difficultés et nécessitant une aide extérieure. Cinquante sept enfants allergiques et leur mère ont répondu à un questionnaire et rempli des scores sur la qualité de vie, leur capacité (...)
lire la suite 1635 lectures

article du 2 02 2016 par Dr Philippe Carré

Pour prédire l’efficacité d’une immunothérapie orale, Il suffit de doser avant la bonne immunoglobuline.

Le but de cette étude pilote était d’évaluer la réponse immunologique au cours d’une immunothérapie orale à l’oeuf chez 26 enfants, débutée par un rush et poursuivie sur un an ; à cet effet ont été analysés les taux d’IgEs à trois allergènes de l’oeuf, ainsi que les sous-classes d’IgG et les IgA. Les résultats montrent que : comme cela est classique dans les rush IT, les IgEs diminuent progressivement alors que (...)
lire la suite 905 lectures

article du 1 02 2016 par Dr Alain Thillay

Tout n’est pas bon dans le cochon : attention au rognon !

En 2008, un vent révolutionnaire est venu abattre une idée reçue. Alors que l’on considérait depuis les années 80 l’IgE réactivité à l’encontre des CCD (épitopes glucidiques croisants) comme non symptomatique mais responsable, dans certains cas, de réactivités croisées, plusieurs publications dont la première date de 2008 sont venues remettre en cause ce dictat. En effet, exception qui confirme la règle, il (...)
lire la suite 1710 lectures

article du 19 11 2015 par Dr Philippe Carré

C’est parfois utile d’avoir des puces quand on est allergique aux pollens !

Dans cette étude, les auteurs montrent que les enfants âgés de 1.4 à 15.8 ans (n=54), et ayant une RAS, ont une prévalence élevée de SPA (48%), plus élevée que dans les études antérieurement publiées (taux entre 0.4% et 31%). Les sujets les plus âgés, et ceux de sexe féminin, avaient le plus de chances d’avoir un SPA. La sévérité de la RAS et son impact sur les activités quotidiennes ne prédisaient pas le (...)
lire la suite 1116 lectures

article du 18 11 2015 par Dr Céline Palussière

Faites des bébés, mais en été !

Pourquoi est-on allergique ? Cette question essentielle nous taraude, de nombreuses hypothèses plus ou moins farfelues voient le jour, aucune ne parvient à une réponse simple et définitive. C’est que les facteurs sont multiples : génétiques, environnementaux, comportementaux... Quand au sein d’une même fratrie, au patrimoine génétique et au milieu de vie similaires, l’un développe une allergie (...)
lire la suite 763 lectures

article du 17 11 2015 par Dr Cécilia Nocent

Et si l’analyse du lait maternel permettait de prédire l’avenir allergique des enfants ?

Cette étude réalisée par une équipe néerlandaise et publiée dans Allergy s’intéresse à l’éventuel lien entre teneur en acides gras polyinsaturés dans le lait maternel et avenir allergique des enfants à l’âge de 14 ans. Les auteurs se sont basés sur une cohorte de naissance nommée PIAMA. Les mères donnaient un échantillon de leur lait quand le bébé avait 3 mois. Le lait était analysé et la teneur en acides (...)
lire la suite 877 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 630