En images
Et si les petites voies aériennes n’étaient que du vent ???

Et si les petites voies aériennes n’étaient que du vent ???


Effets de la dysfonction des petites voies aériennes dans l’expression de l’asthme : focus sur les symptômes d’asthme et l’hyper-réactivité bronchique : van der Wiel E, Postma DS, van der Molen T, Schiphof-Godart L, ten Hacken NHT, van den Berge M. (...)

lire la suite

Rubrique asthme

L’allergie déclenche une inflammation locale. Lorsqu’elle a lieu dans les bronches cela est responsable d’asthme. Beaucoup de personnes asthmatiques confondent crise d’asthme et maladie asthmatique. La crise d’asthme est un réflexe de défense des bronches devant une souffrance brutale : il y a une gêne respiratoire intense, des sifflements. Il est rare de ne pas s’en rendre compte. Inversement, la maladie asthmatique est une inflammation chronique des petites bronches et, si celle-ci est progressive, vous pouvez détruire un grand pourcentage de vos voies aériennes en vous habituant progressivement à cette obstruction bronchique. Aujourd’hui, seule la pléthysmographie permet de visualiser cette maladie. L’asthme touche de plus en plus de personnes dans le monde et de plus en plus jeunes. Prise en charge tôt, il est parfaitement soignable.

Derniers articles asthme

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654
article du 16 09 2015 par Dr Philippe Carré

La fumée de tabac serait-elle un bon traitement de l’asthme atopique ?!!

Cette étude, dont le premier auteur provient de chez GSK, semble être la première à évaluer les effets du statut tabagique sur l’efficacité d’un CSI (Fluticasone, GSK) sur la réponse asthmatique d’origine allergénique. A la fin du traitement, l’amplitude de la RAT (réponse asthmatique tardive) était semblable chez les fumeurs traités par rapport aux non-fumeurs ; une nouvelle donnée de cette étude est que (...)
lire la suite 396 lectures

article du 29 06 2015 par Dr Philippe Carré

Mieux vaut avoir de l’assurance quand on est asthmatique.

Dans cette étude nationale portugaise, les auteurs ont évalué les facteurs de risque de mauvais contrôle de l’asthme chez 98 enfants asthmatiques provenant de la cohorte INAsma. Il en ressort que la moitié des enfants seulement ont un asthme contrôlé, et que les déterminants de mauvais contrôle de la maladie incluent la présence de symptômes nasaux avérés, le surpoids et l’obésité, et le fait de ne pas (...)
lire la suite 875 lectures

article du 26 06 2015 par Dr Alain Thillay

Pluralité de l’IgE-réactivité spécifique des composants des acariens et risque d’asthme.

Ce travail a été réalisé par l’équipe autrichienne de Rudolf Valenta (Vienne). De façon générale, l’analyse de l’IgE réactivité à l’encontre des composants allergéniques d’un produit a apporté beaucoup à la pratique allergologique quotidienne. Il suffit de citer l’exemple de l’arachide pour en être convaincu. Il s’agissait ici de préciser le répertoire de la réactivité à IgE et à IgG spécifiques des composants (...)
lire la suite 1220 lectures

article du 12 05 2015 par Dr Cécilia Nocent

Après l’asthme dans l’enfance, le psoriasis à l’âge adulte… la double peine ????

Cette étude danoise et suédoise publiée dans le British Journal of Dermatology s’intéresse au lien potentiel entre l’asthme de l’enfance et le développement ultérieur d’un psoriasis. Les auteurs ont réalisé une étude épidémiologique en utilisant et en croisant des données de la cohorte nationale danoise. Ils ont recherché tous les cas de psoriasis classés en fonction de la sévérité et ont recherché (...)
lire la suite 924 lectures

article du 27 04 2015 par Dr Cécilia Nocent

Attention à la pré-éclampsie, votre enfant risque d’avoir de l’asthme…

Il s’agit d’une étude épidémiologique pure réalisée par une équipe chinoise et danoise et publiée dans Pediatric Allergy and Immunology. Cette étude est réalisée par des statisticiens qui émettent une hypothèse et qui essayent de la démontrer en se basant sur un registre national (comme cela existe au Danemark). Les auteurs ont donc cherché s’il existait une relation entre pré-éclampsie pendant la (...)
lire la suite 705 lectures

article du 24 04 2015 par Dr Philippe Carré

Enfant asthmatique atopique, hyperréactif et naïf : NO !

D’après les auteurs de cette étude rétrospective, c’est la première à montrer que le NOe est un marqueur de substitution prédisant l’hyperréactivité bronchique (HRB) à l’AMP chez des enfants d’âge scolaire avec un asthme naïf de corticoïdes, par rapport aux techniques classiques d’évaluation de l’HRB (test de provocation bronchique : TPB). L’avantage de la mesure du NOe réside dans sa simplicité d’utilisation, (...)
lire la suite 542 lectures

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 654