En images
Lutte contre le réchauffement de la planète : c’est bien joli mais on oublie les patients atteints d’urticaire au froid !!

Lutte contre le réchauffement de la planète : c’est bien joli mais on oublie les patients atteints d’urticaire au froid !!


Urticaire au froid familial atypique : description d’une nouvelle affection héréditaire. : Chhavi Gandhi, MDa, Chris Healy, MDb, Alan A. Wanderer, MDc, Hal M. Hoffman, MDade a Division of Rheumatology, Allergy, and Immunology, University of (...)

lire la suite

Rubrique urticaire

L’urticaire (avec ou sans oedème) est une maladie complexe dont le bilan est long, difficile et parfois décevant tant les causes possibles sont multiples. Les allergies en sont rarement responsables mais, parfois, elles peuvent en être la cause. La plupart des urticaires sont déclenchées pas des infections ou des prises médicamenteuses. Une fois enclenchée, l’urticaire peut se chroniciser et son évolution ne plus avoir de lien direct avec sa cause initiale. En moyenne, une urticaire chronique évolue sur 4 ans. Heureusement, un traitement précoce permet de les stopper plus rapidement.

Derniers articles urticaire

0 | ... | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66
article du 2 06 2003 par Dr Alain Thillay

Urticaire chronique de l’enfant et de l’adolescent : ça fout les glandes.

Dommage cette étude est un peu courte quant à l’effectif pour pouvoir déterminer des facteurs précis épidémiologiques. On se souviendra que 8 patientes sur 187 patients des deux sexes, dont on ne connaît pas la répartition, souffrant d’urticaire chronique présentaient des troubles dysthyroïdiens biologiques et/ou cliniques. Il ne ressort pas clairement que le traitement substitutif hormonal ait (...)
lire la suite 6634 lectures

article du 1 06 2003 par Dr Stéphane Guez

Si votre hérédité vous reste en travers de la gorge, surtout pas de panique !!

Dans cet article les auteurs analysent les dossiers de 123 patients qui présentent un œdème héréditaire par déficit en inhibiteur de la C1estérase. L’œdème laryngé, principale complication, survient plutôt chez les adultes jeunes et se développent en général sur 8h, permettant, si le malade est éduqué, de mettre en place la procédure de traitement. Ce travail est important car la complication principale de (...)
lire la suite 8455 lectures

article du 27 05 2003 par Dr Alain Thillay

Urticaire chronique + aspirine + AINS : le mauvais cocktail.

Cette étude rétrospective montre qu’un sujet victime d’une urticaire aiguë due à la prise d’un AINS ou d’aspirine a plus de risque de développer une urticaire chronique. Un tiers des patients ayant une urticaire aiguë en rapport avec la prise d’un AINS ou de plusieurs développent une urticaire chronique. Il semble que le fait d’avoir en plus une intolérance à l’aspirine, tout en ayant une intolérance à (...)
lire la suite 13896 lectures

article du 25 04 2003 par Dr Stéphane Guez

Prendre tous les jours son contraceptif peut être « gonflant » !!

Les auteurs démontrent un lien entre contraception orale ou hormonothérapie de substitution et survenue de poussées d’angio-oedèmes acquis ou héréditaires. En fait cette étude ne permet pas vraiment de faire le lien entre ces médicaments et l’apparition d’angio-oedèmes car le nombre de patientes atteintes est faible par rapport aux nombres de femmes qui prennent ces traitements. Le plus important est (...)
lire la suite 3552 lectures

article du 18 04 2003 par Dr Stéphane Guez

Vacances de rêve : la Thaïlande, ses papules et son prurit.

Cette étude indique la prévalence de l’urticaire et de l’angio-oedème parmi une population d’étudiants en médecine de Thaïlande : prévalence de 51.6% (urticaire) et 19.6 (œdème), dont 93% de formes aiguës. Ce travail est intéressant car il prouve que cette affection difficile à traiter et dont l’étiologie reste souvent hypothétique peut atteindre toutes les populations sans distinction de races et surtout de (...)
lire la suite 3480 lectures

article du 6 04 2003 par Dr Alain Thillay

Urticaire, ne pas oublier la clinique !

Cette étude italienne est intéressante sur le plan de l’allergologie praticienne. Ainsi, du point de vue de la forme clinique, l’urticaire classique est la plus fréquente (76%). Par contre, les urticaires de contact IgE médiées sont rares, et, encore plus rare, les vascularites urticariennes. La forme étiologique la plus souvent retrouvée reste malheureusement l’urticaire idiopathique dans 82% des (...)
lire la suite 4122 lectures

0 | ... | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | 54 | 60 | 66